Seuls au monde dans la vallée du Langtang

le

Après seulement une nuit à Katmandou, on peut dire que le Langtang fut notre premier contact avec ce pays incroyable qu’est le Népal. Le Langtang rassemble tout ce que le Népal fait naître dans notre imaginaire. Mystique, sauvage, on goûte à cet inestimable sentiment de bout du monde. On rencontre des gens avec lesquels les mots sont superflus. On se mesure à l’Himalaya. L’Himalaya ! Là où l’infiniment grand nous fait sentir infiniment petit. Expérience unique de Syabru Besi à Kyangin Gompa.

Jour 1 – De Syabru Besi à Lama Hotel

Syabru Besi est le point de départ du trek du Langtang, mais il faut reconnaître que depuis le tremblement de terre qui a meurtri le pays en 2015, la zone reste calme en plein mois de mars. Le Langtang en était l’épicentre et tout au long de notre chemin nous n’avons pu que constater ses stigmates.

Le chemin grimpe plus ou moins doucement en suivant la rivière Langtang. On se retrouve souvent à l’admirer de haut tandis que le chemin la surplombe de plusieurs dizaines de mètres. Les éboulis du tremblement de terre parsèment le flancs des petites montagnes sur lesquelles on avance et nous sommes parfois amenés à les traverser. Moyennement rassurant, à vrai dire on a l’impression que tout s’est effondré la veille et qu’un pas sur le mauvais caillou pourrait nous précipiter dans la rivière.

A ce stade la vallée est très étroite, les montagnes sont encore basses et couvertes de végétation. Les sommets enneigés se laissent deviner plus qu’admirer mais chaque petite pointe blanche au loin est déjà pleine de promesses.

La marche est longue, environ 6h, mais jamais décevante. Il fait chaud, il fait faim et il fait sommeil lorsque l’on arrive à Lama Hotel. En fait plus qu’un hotel c’est une sorte de lieu-dit qui regroupe plusieurs auberges. Très calme en cette période mais on ne risque pas de s’en plaindre.

DSC_0097-1

Première confrontation avec l’hébergement en trek, mon dos s’en rappelle encore ! A noter qu’on peut totalement faire une croix sur ne serait-ce qu’un semblant de glamour, c’est juste pas possible. Mais franchement après 1000m de dénivelé positif et une journée de marche, la seule chose qui a de l’importance c’est avaler un bon dal bhat au coin du poêle, et s’affaler comme une masse dans son duvet. Pour mieux repartir le lendemain !

 

Jour 2 – De Lama Hotel à Langtang village

Au départ de Lama Hotel le chemin monte dans une forêt où les arbres sont recouverts de mousse. La vallée s’élargit tout doucement et au détour d’un virage finit par apparaître le Langang Lirung qui nous toise de ses 7 227m. Tout est de plus en plus spectaculaire : les arbres, les montagnes, les éboulements…

Le paysage change au fur et à mesure de l’avancée. Une fois sortis de la forêt la végétation se fait beaucoup plus basse et beaucoup plus rare. Les sommets sont tellement hauts de chaque côté qu’on s’arrête toutes les 3 minutes pour les admirer.

On croise des ribambelles d’ânes courageux et enfin nos premiers yacks, paisibles et duveteux.

DSC_0185-60DSC_0202-64DSC_0317-111DSC_0258-84

Sur la fin de l’étape on arrive face à un océan de gravas. En dessous, invisible, se trouve le village de Langtang et ses 300 occupants, ensevelis sous la montagne qui s’est écroulée sur eux lors du tremblement de terre. Etrange sensation lorsque nous devons traverser cette marée. Ici dans la vallée tout le monde ou presque a perdu un proche, sa maison ou les deux dans la tragédie.

Jour 3 – De Langtang Village à Kyangin Gompa

La marche est plus courte aujourd’hui pour arriver à Kyangin Gompa et ses 3870m. La végétation est encore plus rare, mais le spectacle est à couper le souffle : on longe les murs de prières, dépasse stupas et glacier, quand enfin s’étend devant nous une rangée de montagnes enneigées. Nous sommes aux portes de l’Himalaya, l’instant se savoure. Le contraste de couleurs est saisissant. Le Népal comme je l’avais toujours imaginé.

Un beau temps nous a accompagné durant toute notre ascension et c’est le soir même que la neige commence à tomber, nous offrant un paysage nouveau sur la redescente en 2 jours vers Syabru Besi.

DSC_0428-180DSC_0419-172DSC_0386-149DSC_0414-170DSC_0394-155

DSC_0405-164DSC_0442-187

Publicités

Un commentaire Ajoutez le vôtre

  1. Chauvet Patricia dit :

    Comme d’habitude ,tu nous fais rêver !.
    Beau voyage et vues grandioses !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s